Open/Close Menu Le sport sous un angle différent
MMA

Le MMA : Mixed Martial Art est un sport de combat encore interdit en France. Découvrez quelles sont les véritables raisons de cette interdiction qui arrangent bien certaines fédérations. For all my US, Spanish, Portuguese, Germans and Arabic friends you can translate in your language this post with the widget in the sidebar to understand WHY FRENCH POLICIES FORBID THE MMA. J’ai décidé de faire cet article sur le MMA pour plusieurs raisons. La 1ère car j’en ai marre de voir des reportages montés de toutes pièces pour discriminer le MMA en France. La 2ème car je suis pratiquant d’arts martiaux depuis l’âge de 5 ans et je me suis mis au MMA depuis quelques années. Et enfin la 3ème pour dévoiler l’hypocrisie des politiques qui jouent le jeu des fédérations ayant un manque à gagner évident si le MMA obtient un cadre légal.   Avant de rentrer dans le vif du sujet voici un tour d’horizon sur le MMA

Le MMA c’est quoi ?

Le MMA : Mixed Martial Art est un sport de combat regroupant toutes les disciplines de combat. On retrouve la boxe anglaise, lutte, judo, karaté, boxe thaï, jiu jitsu brésilien, kick boxing… et bien d’autres.

Le MMA est un sport à part entière qui n’a pas encore de cadre réglementaire légal en France contrairement au reste du monde (à l’exception de quelques pays).

Surface de combat : Les combattants s’affrontent dans un octogone grillagé et encadré par un arbitre central.

Durée des combats : Entre 3 et 5 rounds de 5min .

Les règles : eh oui il y en a et beaucoup (une cinquantaine de mémoire) donc je vais faire court. Celles qui posent problème en France sont les frappes au sol (coups de poings, coudes) le reste étant interdit.

MMA Free fight
MMA Combat libre

Le sport en France

C’est une partie de l’article qui sort tout droit de mes cours de licence STAPS, c’est théorique mais très utile pour comprendre les pressions de certaines fédérations sur l’accès à un cadre légal du MMA.

Léo Lagrange sous secrétaire d'Etat aux sports sous le front populaire
Léo Lagrange sous secrétaire d’Etat aux sports sous le front populaire

Le sport et son encadrement en France ont vu le jour avec les 1ers congés payés et le gouvernement Blum dans les années 36.   Depuis ces années, le sport pour le français est plus qu’un droit il est considéré comme un dû. La différence c’est que les clubs sportifs ainsi que les fédérations déclarées en association 1901 (pour la plupart) doivent remplir des missions de service public (éducatif, social…) Et en fonction du nombre de licenciés, des missions de service public, du statut de fédération agréée et/ou délégatairecelles-ci touchent des subventions de l’État. Je vous laisse en lien un petit pour mieux comprendre. Petite anecdote et coup de gueule : La fédération à laquelle j’appartiens s’est longtemps battue pour être reconnue au niveau du Ministère de la Jeunesse et des Sports. Je simplifie mais pour obtenir l’agrément, celle-ci est placée sous tutelle d’une fédération délégataire comme le karaté par exemple. Si celle-ci décide d’accorder l’agrément, les subventions seront à partager. D’après vous quels seront les choix de la fédération délégataire ? En contrepartie, pour gonfler leurs nombre de licences ils n’hésitent pas à rattacher nos pratiquants.

Pourquoi le MMA ne peut pas avoir de cadre légal en France.

Actuellement en France, le MMA est interdit, on peut s’entraîner officieusement mais au vu de l’essor de cette discipline, un cadre doit être défini pour éviter que n’importe qui puisse enseigner n’importe quoi, n’importe comment.

ufc-promo
UFC

Le MMA fait peur quasiment à toutes les disciplines de combat. Il faut dire qu’au niveau marketing, Le produit est racoleur. Prenons l’organisation de l’UFC : entreprise commerciale qui a pour but d’organiser des compétitions de MMA. Par définition celle-ci est incompatible avec le droit Français. Petit retour en arrière. Pour organiser un championnat, il faut que le sport soit reconnu par le ministère des sports et que ce sport soit encadré par une fédération délégataire.

Pour être clair l’UFC n’est pas du MMA, l’UFC n’est pas un sport. C’est l’équivalent de la NBA pour le basket.

Pour revenir au problème d’intégration du MMA dans le cadre légal, il faut comprendre que la fédération de Judo s’est imposée comme médiateur auprès du secrétaire d’état aux sports. Et celle-ci, à travers son président Jean Luc Rougé critique les valeurs, la violence, le manque d’encadrement du MMA en France.

Comment le MMA peut-il obtenir un cadre légal quand la fédération fait pression auprès du ministère pour ne pas créer de cadre réglementaire.

À l’initiative de Bertrand Amoussou, Président de la Commission Française de MMA, Mme Rouby qui est en charge du dossier MMA ne veut plus le recevoir. Comment faire avancer le projet si cette personne se refuse à communiquer avec les principaux acteurs du MMA Français ? Si nous doutions de l’implication de la Fédération de Judo dans la sphère politique, n’oublions pas que Mme Rouby était la Vice-présidente de la fédération de Judo, rappelons-nous aussi d’un certain D. Douillet qui a troqué son kimono pour un costume de politicien.

Quel est l’intérêt de la Fédération de Judo à s’opposer au MMA

La fédération de Judo, comme celle du karaté ou d’autres arts martiaux ont peur de l’essor du MMA. Depuis que le MMA est devenu « populaire » et de plus en plus accessible, il y a une désertification des dojos au bénéfice du MMA. À écouter les propos de J.L. Rougé et T. Braillard, le MMA est violent, sans valeur, sans respect de l’autre et pose un problème de dignité humaine.Rougé et Braillard Ce discours ne colle pas avec les faits. Si le MMA était si violent et sans valeur, pourquoi autant de monde le pratiquerait. Pour avoir plus de 25 ans d’expérience dans le milieu des sports de combat et des arts martiaux, c’est la seule discipline ou l’on trouve un panel représentatif de la société Française : des femmes, des ouvriers, des ados, des avocats, des kinés, des cadres, des enfants, des hommes d’affaires …

MMA Femmes
MMA Femmes

À partir de là on comprend mieux pourquoi ces fédérations ont peur. D’ailleurs la fédération de Judo a tellement peur qu’elle propose une alternative : le MJA (Mixed Jiujitsu Art). C’est une manière détournée et très maladroite de vouloir récupérer les pratiquants de MMA. Voyez par vous-même cette lettre.   Ne pas oublier ce point important : La fédération de Judo qui propose maintenant un moyen « légal » d’encadrer la pratique d’une discipline pluridisciplinaire, a interdit et menacé de radier ses propres athlètes olympiques qui souhaitent participer à d’autres compétitions quelles qu’elles soient. Personnellement quand je vois comment cette fédération traite ses athlètes comment peuvent-ils être en accord avec les valeurs qu’elle prône? Où sont le respect de ses athlètes, la sincérité, l’amitié, l’honneur… ?

 L’amalgame comme ligne de défense.

Il y a plus de 15 ans le MMA n’existait pas c’était du combat libre sans règle. Il est donc facile et mesquin de feindre un amalgame entre cette pratique ultra violente et le MMA. Le seul et unique argument avancé par J.L. Rougé et T. Braillard sont les frappes au sol. Mais là aussi l’amalgame est facile. Je reprends Arnaud Roméra

« Vous confondez frapper un homme à terre et frapper un homme sans défense, en MMA un homme à terre n’est pas sans défense »

L'adversaire au sol contrôle son opposant à l'aide d'un triangle
L’adversaire au sol contrôle son opposant à l’aide d’un triangle

En qualité de Judoka, M. Rougé par son expérience devrait savoir qu’à travers la pratique du jiu jitsu, une personne sur le dos n’est pas une personne sans défense.   Rougé met en avant la violence, j’aimerai connaître sa propre définition de la violence ainsi que celle de la dignité humaine. Il explique maladroitement que la recherche du K.O. pour gagner un combat est interdite et que la fédération de boxe à du changer ses règles. (Je n’ai pas trouvé à ce jour ce changement de règles). En terme de violence, il n’est pas rare lors d’une compétition de Judo qu’un coude soit déboité, une omoplate cassée… c’est assez violent non ? Allez dire à un boxeur qu’il faut gagner au point et que sa recherche du K.O. ne doit pas être une finalité. Malgré tout, en MMA le vainqueur du combat peut tout à fait gagner par décision ou par soumission sans avoir mis de K.O.

Lire la suiteVous pouvez dès à présent noter cette 1ère partie de l’article :
[Total : 53    Moyenne : 4.3/5]
  1. 14 août 2015

    Tout est dit dans ce que vous partagez, de plus beaucoup de sportifs quittent leur discipline « boxe ,judo,lutte … etc… afin de trouver dans le MMA ce qu’ils apprécient …ou alors sont obligés de prendre plusieurs licences dans les différentes disciplines énoncées afin d’ avoir une formation compète via du loisir ,aux compétitions.(à l’ étranger souvent ).

    • 15 septembre 2015

      Merci Alain, Effectivement c’est ce qui a à déplorer en France, devoir prendre plusieurs licences pour approfondir son style et le compléter. Je ne perds pas espoir qu’un jour, une licence commune regroupera un panel de disciplines plus riches les unes que les autres.

Write a comment:

*

Your email address will not be published.

Logo_footer   
     © 2017 SportHouse | Coach sportif la ciotat / Marseille

Suivez moi :