mizuno wave rider 18

Aujourd’hui je test la chaussure de running de Mizuno, la wave rider 18. La vidéo est à suivre dans pas longtemps, Abonnez -vous pour être informé.

Test de la chaussure de running mizuno wave rider 18

J’ai craqué je l’avoue. Depuis quelques temps elle me faisait de l’œil dans la boutique de Cap Running sur la corniche Kennedy à Marseille. Malheureusement mon porte-monnaie lui ne l’aimait pas (140 €) la petite dernière de Mizuno aux courbes sexy et à l’allure futuriste.

Alors quand Laurent (le gérant du magasin) m’envoie un petit mail me disant qu’il fait des promos sur 100% des chaussures et 80% du textile, c’est LA BONNE AFFAIRE du moment. Comment résister ?

Avant de commencer le test, je tiens à préciser que je ne suis ni payé ni sponsorisé par la boutique Cap running ni par la marque Mizuno. Donc ayant payé ma paire de pompe si j’ai envie de dire qu’elle est pourrie je vous le dirai.

Petit tour d’horizon de la Mizuno wave rider 18

Tout d’abord où trouver cette paire de pompe ?

Petit conseil pour les Marseillais, si je peux vous conseiller une adresse c’est :

Cap running
Cap running – boutique de course à pied sur Marseille

Cap Running 114 Corniche John Kennedy, 13007 Marseille 04 91 91 86 59. L’enseigne est orange sur un fond noir c’est à l’entrée de la corniche Kennedy en arrivant des catalans. Sur votre droite.

Pourquoi cette boutique, tout simplement pour les conseils : 3 pros, 3 sportifs 3 personnalités très différentes. Ils prennent le temps de vous trouver LA paire de running qu’il vous faut enfin celle qui vous convient en fonction de vos besoins et de votre budget. Ils sont toujours de bons conseils et en plus ils prennent le temps de tout vous expliquer sur la conception de la chaussure, sur les dernières courses de la région. Bref bloquez au minimum 1h car entre le café proposé, et la bonne humeur générale, c’est un vrai régal de passer du temps dans le paradis des runners.

Sur Internet, vous trouverez tous les prix mais je vous conseille vraiment d’aller en boutique pour essayer les chaussures et vous faire conseiller. SI vous ne connaissez pas votre type de foulée, vos capacités, alors oubliez internet. Entre les frais de ports et les retours (car la taille et/ou le chaussant ne correspondent pas) les quelques euros gagnés ne vous rendrons pas plus riche.

L’entreprise Mizuno en quelques mots

SI mes souvenirs sont bons, Mizuno est un équipementier japonais qui s’est fait un nom sur le Baseball.

Mizuno

Je sais qu’ils se sont diversifiés et touchent au judo, golf, hand, rugby, la course à pied et le running. Donc une grande marque en termes de recherches et d’innovations. Ça tombe bien beaucoup de nouvelles spécificités sur la Mizuno wave rider 18.

Caractéristique technique de la mizuno wave rider 18

On va retenir 4 éléments importants qui différencient  toutes les chaussures de running4 elements

L’amorti : SR TOUCH Nouveau polymère placé au niveau du talon. Plus léger, il absorbe mieux les chocs et retrouve plus vite ses propriétés après l’impact. En résumé, après chaque impact il va reprendre sa forme initiale. Sachant qu’on multiplie par 3 son poids à chaque impact au niveau du talon pendant la course, il vaut mieux un bon amorti.

Le fameux X10 qui a déjà fait ses preuves sur les autres modèles de la marque. C’est un caoutchouc en carbone qui augmente la résistance à l’abrasion de la semelle extérieure et procure plus de traction au talon. Donc meilleure accroche et moins d’usure.

L’U4ic c’est la semelle « euphoric », elle permet de réduire de 30% le poids de la chaussure tout en conservant des propriétés de durabilité et d’absorption des chocs.

La wave technology, C’est le morceau de plaque ondulée inséré au niveau de la semelle. Elle repartit l’onde de choc au moment de l’impact au sol, elle assure un équilibre idéal entre amorti et stabilité. Cette plaque permet de ne pas se vriller pas les chevilles et d’éviter les entorses.

Résumé du test de la running mizuno wave rider 18

Mizuno a frappé fort avec la wave rider 18. Même si les versions précédentes étaient déjà bien, la petite dernière devrait conquérir le cœur des runners. Vraiment une belle chaussure fine confortable et beaucoup moins dure sans pour autant perdre de la relance. Un vrai coup de cœur pour ce modèle.

Conditions d’utilisation :

Elle est universelle donc accepte les semelles correctrices. Elle est faite pour les personnes aux pieds larges. Mizuno chausse grand. Je suis en 44.5 chez Mizuno, 45 voire 46 chez Brooks Asics et Nike.

Je les ai testées lors d’une sortie de 12 km avec un rythme à 13 km/h sur bitume et chemin stabilisé. En 1ère  sortie.

J’ai retesté le modèle sur tous types de surfaces (calanques, chemins stabilisés pistes, bitume…) En dehors des cailloux qui se coincent de temps en temps (2x en 5 sorties) La chaussure est vraiment stable et l’amorti suffit sur de la course nature. Passé l’heure dans les calanques il faut passer sur un modèle trail c’est normal.

Les meilleures sensations sont quand même sur route. Je me répète mais je suis impressionné par l’amorti et la relance de cette chaussure de running, j’ai l’impression de courir plus vite, en tout cas plus fluide c’est certain.

NB : Chaque personne cherche dans une chaussure quelque chose de spécifique en fonction de son niveau et de sa morphologie de pied. Mes sensations et mon ressenti n’engagent que moi. N’oubliez pas que même si on vous conseille un modèle plutôt qu’un autre le véritable choix c’est votre pied qui le fera. J’ai souvent vu des personnes prendre la dernière Asics, Mizuno ou autre sur les conseils de l’entraineur car il en vantait les mérites. Malheureusement la course à pied est un sport ingrat et sournois, votre corps va s’adapter à une mauvaise chaussure et va petit à petit entrainer des problemes jusqu’à l’inflamation de la bandelette ilio tibiale ou pire arrachement ligamentaire ou fracture du ménisque. Attention faites-vous conseiller par des pros  qui prennent votre morphologie en compte.

Avis sur la Mizuno wave rider 18

Je suis un fan de la marque. J’ai commencé le trail avec la gamme wave ascend (je crois que c’était la 4). Un véritable régal une relance de fou avec une accroche parfaite.

MizunoSayonara
Mizuno Sayonara

J’ai eu il y a 2 ans la wave rider 15 donc je connais déjà un peu la série. Enfin c’est ce que je croyais.

 

Le design : (même si on s’en fou). Mizuno reste pour moi celui qui fabrique les chaussures les plus classes et pas trop « flashi ». Ok c’est une blague, ça flashe dans tous les sens, mes dernières Sayonara étaient bleu électrique. Pour la wave rider 18, la couleur est soft, noir avec un petit dégradé blanc et une ligne verte très discrète.

La relance : Encore une relance ultra dynamique j’adore ca. C’est limite si on est porté vers l’avant (c’est moins prononcé que sur certaines brooks mais c’est quand même pas mal). Bientôt les chaussures vont faire le boulot !

Le maintien : La encore si vous cumulez un laçage spécifique pour refermer les bords sur le cou de pied vous obtiendrez un maintien optimum.

La stabilité : Rien à dire la plaque en forme de vague (Wave technology) fait le boulot. Je ne sais pas ce qui s’est passé mais Mizuno a vraiment évolué  à ce niveau car généralement les mizuno sont dites DURES et pour ce modèle je ressens une grande souplesse. Dites-moi ce que vous en pensez.

Le confort : Ayant le pied large sur l’avant les Mizuno me chaussent plutôt bien. Donc niveau confort c’est vraiment top pour son poids. Sans être sur un confort d’Asics cumulus ou nimbus on s’y rapproche vraiment.

L’accroche : Mizuno a enfin compris l’intérêt de mettre une semelle avec un peu plus d’accroche sur la partie avant. Même si elle est vraiment profilée Bitume, elle accepte bien les sentiers et les DFCI, enfin une chaussure polyvalente.

Bon le seul défaut à cette chaussure c’est son trou sous le talon. Ok ce n’est pas une chaussure  de trail donc on privilégie la légèreté un compromis devrait être trouvé.

Partagez, commentez et donnez moi votre avis sur ce modèle si vous l’avez testé ou si vous comptez l’acheter.

  1. 7 mai 2015

    Beau compte rendu pour l’essai. Après avoir testé la wave rider 15 (un bonheur), je m’étais arrêté à la 16 : le talon « tapait » trop. Mais vu ton compte rendu ça donne envie d’y retourner….
    Quel est le poids de la chaussure avec ta pointure ?

    • Salut David, en 44.5 elle est à 297gramme. Donc c’est assez léger par rapport à l’amorti qu’elle a. J’ai oublié un point important je suis à moins de 80kg donc pour les lourds faut tester. D’un autre coté c’est pas un modèle pour les plus de 75kg 😉
      Preuve de sa légèreté

  2. 7 mai 2015

    Ils l’ont bien faite évoluer entre 17 et 18 …
    Perso j’en suis ravi, comme tu dis elle est bien dynamique sans que l’amorti soit trop dur donc parfait ! Bon après il faut voir après quelques centaines de km si ça dure bien, mais l’amorti étant du a la structure de la chaussure (ni air ni gel), elle ne devrait pas trop perdre.

    • Salut Gab, Ouai grosse évolution sur la 18. Pour avoir eu plusieurs mizuno avec la wave technologie, j’ai jamais changé à cause de l’amorti comme tu le dis, ca perd très peu, et le U4ic se tasse peu. Perso je change de pompes tous les 6mois et c’est souvent à cause du tissu mesh qui à tendance à se déchirer. On va voir ce que ca donne j’en suis à quelques sorties et pour l’instant tout est nickel.

  3. 7 mai 2015

    Ayant abandonné la marque depuis plusieurs années les trouvant comme toi, trop dures, j’ai retenté sur la 18 et ai réalisé mon marathon de Boston en avril avec.
    Super maintien et confort absolu, j’ai même acheté la version marathon de Boston sur place !
    Excellentes chaussures, il y a ce qu’il faut là où il faut

    • Salut JL, super tu les as depuis combien de temps? J’ai l’impression que Mizuno fait vraiment attention aux retours de ses clients. Ca s’annonce bien pour la suite

  4. 15 mai 2015

    Il n’y a pas tel magasin en Algérie

    • 15 mai 2015

      Salut Badie, et sur internet il n’y a pas moyen d’en trouver ? Les site comme I-run amazon doivent livrer aussi en Algérie non ?

      • 15 mai 2015

        oui possible … merci

  5. 12 juillet 2015

    Bonjour, j’ai commencé avec les riders 7 c’est vous dire… Toujours été satisfait sauf des 14 il me semble où la pointure avait « rétréci ». Les 17 étaient trop marquées pour moi au niveau de la voute plantaire, je suis passé sur les ultimas. Je viens de revenir sur les riders avec la 18. Très satisfait sauf les lacets trop courts à pour moi. Je pratique l’ultra donc laçage plutôt lâche pour éviter de faire siffler les releveurs. Jamais eu de souci de mesh et pourtant elles mangent des kilos mes mémères. Ce sont des chaussons pour moi.

  6. 13 novembre 2015

    Bonjour, je suis moi aussi un utilisateur satisfait des Wave Rider 18. J’ai une question : j’aimerais retrouver une chaussure très similaire pour le trail. J’ai vu que Mizuno faisait quelques modèles trail. Que me conseilleriez-vous ? Merci

    • 12 mai 2016

      Hey, that’s porlwfue. Thanks for the news.

  7. 13 décembre 2015

    Elle te conseil les kazan . L impression d avoir les même que Wave 18 version Trail et en plus elle sont légère et très souple . J adore mizuno

    • 29 décembre 2015

      Salut Francois, je pensais fair eun test prochainement pour les kazan, je sens que tu vas me le faire commencer plus tot que prévu 😉

    • 5 janvier 2016

      Mauvaise nouvelle pour les Kazan de Mizuno, le modèle est arreté mais il va etre remplacé par une autre paire de trail universel, donc j’attends un peu et je vais les tester prochainement

Write a comment:

*

Your email address will not be published.

Logo_footer   
     © 2017 SportHouse | Coach sportif la ciotat / Marseille

Suivez moi :